Le Puy-en-Velay c’est d’ici que tout va commencer…

  • Pourchassé par des chiens
  • Marché dans la neige verglacée
  • Trompé de chemin
  • Arriver à monter sa tente en pleine nuit sous la pluie
  • Grisaille et brouillard, 50 m de vision (oklm)
  • Marcher plus de vingt kilomètres par jour et arriver sur les rotules

… Le Puy-en-Velay c’est d’ici que tout va commencer !

Aujourd’hui j’ai eu l’occasion de visiter un lieu magique et mythique. Cette ville est le départ depuis des siècles pour le pèlerinage de saint Jacques de Compostelle. J’ai rencontré l’archevêque et le prêtre responsable des pèlerins de la cathédrale du Puy. Nous avons quelques peu discuté et il a tamponné ma Crédential.

Enfin, reposé je réfléchis à la suite. Discuter avec Suzanne qui m’accueille, ici, au Puy, n’a pas de prix. Il m’a semblé important de me rapprocher de mes convictions, de ma volonté d’agir, d’avancer. J’ai toujours fait beaucoup de choses sur des coups de tête en me disant : « ça va aller et il faut positiver ». Aujourd’hui, je me le redis et avance dans mon projet. Prendre le temps, voilà le maître mot lorsqu’on voyage à pied. Alors pourquoi vouloir arriver à tout prix à un endroit qui, je le sais ne me plaira pas. En hiver il fait froid, le camino est sélectif, il est sportif, il est nuancé de gris. Tout est fermé, personne dans les rues, les animaux sont enfermés, les cheminées sont allumés, et personne à qui parler. « Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » Voilà un proverbe que j’essaye de suivre mais qui pour ce projet, je n’ai peut-être pas assez écouté.

Ma première étape est faite, Voiron – Le Puy-en-Velay. En douze jours, avec les intempéries les plus folles et l’envie de mordre dans la vie. Mais il faut bien réfléchir à comment je veux voyager. Et ce n’est pas de cette manière que je souhaite voyager. Prendre mon temps et découvrir les lieux que je traverse voilà ce que je veux faire. Travailler et voyager. Prendre le temps d’apprendre, d’écouter, me poser sans trop se presser. La météo n’est pas clémente et bien attendons et travaillons. Ce n’est que partie remise le chemin n’est pas à tout recommencer et l’on peut encore avancer.

Le Puy-en-Velay m’a aidé dans la réflexion et m’a remis dans une bonne direction.

2 réflexions sur “Le Puy-en-Velay c’est d’ici que tout va commencer…

  1. Il est trés agréable de te retrouver et de livrer ton ressenti d’une semaine disons le un peu fracassante si nous pouvons oser ce terme.
    alors nous te livrons peut être ce message que tu n’as peut être pas lu avant de partir,il te permettra
    d’apprendre l’art des petits pas
    en tout cas ,merci de nous partager ta volonté,ton courage et continues ainsi
    claude et Malou

    L’Art des petits pas

    Apprends-moi l’art des petits pas.

    Je demande la force pour le quotidien !

    Rends-moi attentif et inventif pour saisir

    Au bon moment les connaissances et expériences

    Qui me touchent particulièrement.

    Affermis mes choix,

    Dans la répartition de mon temps.

    Donne-moi de sentir ce qui est essentiel

    Et ce qui est secondaire.

    Je demande la force, la maîtrise de soi et la mesure,

    Que je ne me laisse pas emporter par la vie,

    Mais que j’organise avec sagesse Le déroulement de la journée.

    Aide-moi à faire face aussi bien que possible

    A l’immédiat et à reconnaître l’heure présente

    Comme la plus importante.

    Donne-moi de reconnaître avec lucidité

    Que la vie s’accompagne de difficultés, d’échecs,

    Qui sont occasions de croître et de mûrir.

    Fais de moi un homme, une femme capable de rejoindre

    Ceux qui gisent au fond.

    Donne-moi non pas ce que je souhaite,

    Mais ce dont j’ai besoin.

    Apprends-moi l’art des petits pas !

    librement inspiré de l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry

    J'aime

  2. On attendait ton message avec impatience … merci de nous partager tes réflexions Pierre mais tout d’abord Bravo Pierre pour cette traversée dans le froid , la grisaille , l’humidité … qui de nous aurait quitté son feu , son confort, ses habitudes , etc .. pour s’aventurer à marcher comme Toi ?
    c’est chouette que tu réfléchisses à t adapter , à réviser ton programme si cela est trop dur ou trop « bouché » pour le temps , c’est cela aussi prendre son temps et retrouver le sens § je te livre cette petite phrase de Henri Bergson : « l’avenir n’est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faire  » donc l’avenir c’est ce que tu décides et tu décides ce qui est bon pour toi
    on t embrasse
    Rose-marie et Jean Claude

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s